A tricyclette !!!

Heihe, Chine – arrivée le 9 octobre : ville jumelle de Blagoveshchensk, ville toute nouvelle, plutôt proprette où il fait bon manger des nouilles !

Avant tout, nous devons vous dire que depuis hier, nous savons enfin à quelle date ferme la frontière Fuyuan (Chine) – Khabarovsk (Russie).
Le 27 octobre est le dernier carrat pour embarquer à bord des hydroglisseurs transfrontaliers. Après cela, les Russes ne feront plus leurs courses à Fuyuan pour quelques mois ; et les Français ont intérêt à avoir pensé au retour au pays de la Pomme de Terre.

Dès notre arrivée, il s’agissait de trouver des vélos et une remorque afin de parcourir presque 900 km en une quinzaine de jours.

Après avoir fait le tour de la ville quatre fois avec une traductrice afin de trouver notre bonheur, nous avons réalisé qu’une ville de 200 000 habitants à l’échelle de la Chine, c’est un petit village. Au pays magique, où tout est fabriqué, on trouve tout, mais pas partout ! Il faut passer commande, mais quand serons-nous livrés ? et surtout que nous livrera-t-on ?… la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Que faire ?
Prendre le risque de passer commande sachant que nous aurions la corde au cou pour le passage de la frontière (une fois l’équipement encombrant  en notre possession, il ne s’agira pas de prendre un bus pour les derniers km au cas où nous serions juste en temps)? Bof…
Abandonner l’idée de faire du vélo en Chine ? Quand même… au pays du vélo, ça fait un peu tiquer ! Impossible.
Ou encore imaginer une nouvelle aventure avec les moyens du bord ? Ca, ça nous plait ! Solution aussitôt évoquée, aussitôt adoptée. Voyez-vous même :

Tricycle_Chine_Heihe

Nous voilà les heureux propriétaires de deux vieux tricycles. Nous verrons jusqu’où ils nous emmènent, le reste se fera en bus.

Départ demain matin aux aurores, ici il fait nuit à 17H…

Hide dock Show dock Back to top
Loading