Nouvelles depuis Blagoveshensk

Bonjour à tous !

La première partie de notre aventure, la partie canoe, s’est achevée vendredi avec notre arrivée remarquée à Blagoveshensk !
TV et journaux locaux et régionaux voulaient tout connaître de nos aventures. Voici les liens des articles avec photos et videos : http://www.ampravda.ru/2013/10/04/039816.html
http://portamur.ru/news/detail/jenih-i-nevesta-iz-frantsii-na-baydarke-proplyili-po-amuru-bolee-kilometrov/#postform http://www.amur.info/news/2013/10/04/43.html

Tout s’est bien déroulé pour nous même si les rebondissements étaient nombreux et que peu de choses se sont passées comme prévu… Cela, nous vous le raconterons en détail plus tard!! En deux mots tout de même, la plus grosse surprise fut d’être escortés par des militaires garde-frontière sur toute la descente en canoe…
Alors il ne s’agissait pas de s’arrêter à 15h pour discuter autour du thé… voilà comment nos 30km journaliers prévus se sont transformés en 50…

Avec tous les imprévus (principalement le refus de la Chine de nous laisser naviguer sur son côté de la frontière, la crue du siècle de l’Ergun et de l’Amour, le retard de la poste pour nos papiers des services secrets, indispensables pour l’accès à la rivière en Russie) et par conséquent pour des raisons de durée de visas, nous traverserons le fleuve demain, en bac cette fois-ci, pour nous rendre en Chine.
A priori, nous achèterons des vélos pour aller jusqu’à Fuyuan, poste frontière près de Khabarovsk (en Russie).
Toutefois, nous ne savons pas encore jusqu’à quelle date ce poste frontière est ouvert (fermé pour les mois d’hiver). Si les dates ne collent pas, alors nous ferons cette partie en transport en commun, puis achèterons des vélos à Khabarovsk pour les derniers 900km.

Mais toutes les incertitudes planent encore car il semble que l’hiver apporte des vents violents dans la région… nous allons nous renseigner au mieux pour prendre les bonnes décisions (est-ce raisonnable de faire du vélo dans ces conditions? et est-ce intéressant?) : le but n’étant pas d’arriver à tout prix a Nikolaievsk na Amur en vélo, mais de vivre une belle aventure, avançant par nos propres moyens dans la mesure où l’esprit de notre voyage est respecté.
Cet esprit, comme nous l’avions dit avant de partir c’est vivre une expédition hors du commun pour vivre des moments intenses en couple, se dépasser, mais aussi rencontrer paysages et hommes qui ne sont pas ceux de notre quotidien, et enfin nous laisser du temps pour réfléchir à qui nous sommes, ce que nous faisons et à notre vie sur Terre. La première partie nous as laissé peu de temps à la réflexion, à repenser à ce que nous vivons.
Nous ne voulons pas nous tromper d’objectif en nous disant que le seul but est de rallier Nikolaievsk na Amur en vélo ; il n’y a ni intéret ni réelle performance à parcourir 1600km en vélo. Alors ces quelques prochains jours seront consacrés à réfléchir avant d’agir :)

A la prochaine borne internet, nous vous donnerons des nouvelles sur la suite des évènements !

A bientôt, Cécile et David

Hide dock Show dock Back to top
Loading